Les méthodes électrochimiques appliquées au diagnostic et à la réhabilitation du béton armé concerné par la corrosion

The electrochemical methods applied for assessing and rehabilitating reinforced concrete damaged by reinforcement corrosion

RAHARINAIVO

Type de document
LIVRE
Langue
français
Auteur
RAHARINAIVO
Résumé / Abstract
Les méthodes électrochimiques sont utilisées pour évaluer d'une part, l'état de conservation des aciers dans le béton et, d'autre part, pour réhabiliter les bétons armés dégradés. L'évaluation de l'état de conservation consiste à localiser les zones de corrosion et à estimer la vitesse de corrosion des armatures. La localisation se fait en mesurant le potentiel d'électrode des armatures. Cette méthode a fait l'objet d'une recherche au LCPC depuis 1975. En ce qui concerne la vitesse de corrosion des aciers dans le béton la mesure de résistance de polarisation ou des méthodes similaires ont été étudiées au LCPC, à partir de 1980. Les méthodes électrochimiques, qui sont utilisées pour réhabiliter les ouvrages en béton armé, sont la protection cathodique, la ré-alcalinisation du béton carbonaté et l'extraction des chlorures. Le " projet de recherche " du LCPC qui s'est déroulé entre 1989 et 1996 a porté essentiellement sur les critères d'efficacité de la protection cathodique. Les travaux sur la ré-alcalinisation du béton carbonaté concernaient essentiellement la mise au point d'un procédé utilisant des anodes solubles. Les travaux sur l'extraction des chlorures concernaient surtout le risque d'effet secondaire dû à une alcali-réaction autour de l'acier polarisée lors du traitement. Par ailleurs, quelques études théoriques ont été menées, notamment sur le mouvement des ions dissous dans le béton et sous l'action d'un champ électrique.
Editeur
LABORATOIRE CENTRAL DES PONTS ET CHAUSSEES - LCPC

puce  Accès à la notice sur le portail documentaire de l'IFSTTAR

  Liste complète des notices publiques de l'IFSTTAR