Evaluation du potentiel de réactivité des bétons vis-à-vis de la formation différée de l'ettringite

PAVOINE

Type de document
THESE
Langue
français
Auteur
PAVOINE
Résumé / Abstract
La formation différée de l'ettringite (DEF) est une réaction chimique qui peut être à l'origine de la dégradation des bétons. Le mécanisme de gonflement de cette réaction est complexe, il fait intervenir de nombreux paraètres (température, composants du béton, eau ...). A l'heure actuelle, il n'existe pas d'essai réaliste pour se prémunir de cette pathologie. Dans ce document nous présentons une étude réalisée sur plus de 200 éprouvettes de béton. Pour mettre au point un essai de performance, nous avons tout d'abord évalué la faisabilité d'un essai basé sur des cycles de séchage et d'humidification. Cet essai a ensuite été optimisé puis validé. Pour valider l'essai, des bétons représentatifs d'ouvrages d'art ou représentatifs d'éléments fabriqués en usine ont été fabriqués en laboratoire en imposant un traitement thermique identique à l'échauffement du béton au jeune âge. Le suivi d'éprouvettes n'ayant jamais suivi de cycles de séchage et d'humidification a permis de contrôler l'impact des cycles de séchage et d'humidification. A partir des nombreux résultats obtenus sur des bétons représentatifs de la réalité, nous sommes en mesure de proposer un essai basé sur deux cycles de séchage (38°C) et d'humidification (23°C) suivis par une immersion définitive dans de l'eau (23°C). Cet essai est susceptible d'évaluer la réactivité d'un béton vis-à-vis de la DEF dans un délai d'un an.
Editeur
UNIVERSITE DE PARIS VI, PIERRE ET MARIE CURIE

puce  Accès à la notice sur le portail documentaire de l'IFSTTAR

  Liste complète des notices publiques de l'IFSTTAR