Etude du transfert d'un acide humique modèle dans le sol sableux d'un bassin d'infiltration d'eaux de ruissellement en milieu périurbain

HERIN

Type de document
RAPPORT DE STAGE
Langue
français
Auteur
HERIN
Résumé / Abstract
Depuis novembre 2004, la division Eau et Environnement, participe à un projet s'intitulant : Etude et Modélisation du transfert des Métaux lourds issus de l'Assainissement pluvial Urbain dans les Sols (EMMAUS). Ce projet regroupe neuf partenaires comprenant le laboratoire des Sciences de l'Environnement (Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat), le Laboratoire des Transferts en Hydrologie et Environnement (LTHE), le Laboratoire de Radioécologie et d'Ecotoxicologie (LRE), le Laboratoire de Géophysique Interne et Tectonophysique (LGIT), le Service Géologique Régional des pays de Loire (BRGM), le CEREGE, le laboratoire Géologie et Gestion des Ressources minérales et énergétiques (G2R) et le Laboratoire d'Ecologie Alpine (LECA). L'objectif est d'étudier les facteurs environnementaux qui vont favoriser la mobilité et le transfert vers les nappes des métaux lourds (Pb, Zn, Cu, Cr, Cd) émis en milieu péri-urbain et entraînés avec les eaux pluviales dans les sols des bassins d'infiltration. La compréhension de leur transfert nécessite une caractérisation physico-chimique (minérale et organique), microbiologique et hydrodynamique des surfaces contaminées que constituent les sédiments accumulés en fond de bassin. Deux sites expérimentaux ont été choisis, un sur Nantes et un sur Lyon pour caractériser les apports en polluants, les sédiments et les transferts de métaux traces à partir des sédiments et dans les sols sous-jacents. Sur le plan scientifique, ce travail devrait permettre d'améliorer les connaissances du fonctionnement bio-géo-chimique de ces interfaces particulières et d'aboutir à des modèles simples de description du rôle de certains facteurs environnementaux sur la mobilité des métaux (fonction de relargage, homogénéité du comportement). Il doit également permettre d'apporter des éléments utiles aux gestionnaires de l'assainissement urbain (collectivités locales, services de l'état, bureaux d'études, ) sur la mobilité des polluants métalliques accumulés en surface des ouvrages d'assainissement et sur les situations les plus à risque pour le milieu souterrain. Le stage a été réalisé dans le cadre du projet EMMAUS et s'inscrit dans la partie de l'étude sur le transfert des polluants métalliques par les acides organiques naturels dans le sol du bassin d'infiltration des eaux de ruissellement du pont de Cheviré, en région nantaise. Une étude préalable au stage sur le sédiment a permis de quantifier le relargage de métaux traces et de mettre en évidence le rôle prépondérant de la matière organique colloïdale dans leur mobilisation. Il a donc été décidé d'étudier le transfert de colloïdes organiques dans le matériau alluvionnaire constituant le sol du bassin d'infiltration de Cheviré. Le travail a consisté à étudier dans des colonnes de laboratoire la migration d'un acide humique modèle à travers le sable de Cheviré. Le suivi de différents paramètres tels que la concentration de l'acide humique, le débit d'injection et le pH de la suspension d'acides organique a été mené de manière à déterminer l'effet de leur variation sur le transfert.

puce  Accès à la notice sur le portail documentaire de l'IFSTTAR

  Liste complète des notices publiques de l'IFSTTAR