Etude de la faisabilité de l'utilisation de la technique LOFI pour la détection de défauts sur les ouvrages d'art

HUGON ; LACOT ; MUZET

Type de document
RAPPORT D'ETUDE
Langue
français
Auteur
HUGON ; LACOT ; MUZET
Résumé / Abstract
Les structures métalliques et en béton sont très utilisées pour la construction d'ouvrages d'art en Génie civil et montrent leurs défauts par l'apparition de fissures. En pratique, l'expérience montre que la précocité de détection de défauts facilite la maintenance et l'entretien des structures et minimise les coûts d'interventions. L'intérêt des méthodes optiques est qu'elles sont non destructrices et offrent une visualisation globale du champ de déformations.Des expérimentations réalisées en 2004 en collaboration avec le laboratoire de Spectrométrie Physique de l'université Joseph Fourier de Grenoble ont montré la pertinence de l'utilisation de la technique LOFI (Laser Optical Feedback Imaging) pour la détection de fissures. Les travaux se sont poursuivis en 2005 dans le cadre d'un contrat avec l'université de grenoble. L'objectif étant de mieux connaître le domaine de validité de la technique et de rendre le montage plus compact afin de réaliser des mesures sur le terrain. Le rapport décrit dans une première partie le principe de la technique LOFI et les différents traitements de signaux effectués, en particulier la suppression d'échos parasites. Le domaine de validité de la technique a également été étudié. Dans une seconde partie, un dispositif LOFI entièrement réalisé à base de composants fibrés est décrit. Des expérimentations en laboratoire ont montré qu'il est possible d'utiliser la méthode LOFI pour mettre en évidence une fissure dans un objet en béton soumis à une vibration, et ce, sur une distance de quelques mètres. Les expériences ont montré que le signal était faible, mais suffisant moyennant un traitement adapté. Le vibromètre LOFI fibré a été réalisé dans un premier temps dans une configuration ponctuelle (sans système de balayage). Les premières mesures effectuées montrent que l'utilisation conjointe d'un laser à fibre et d'un modulateur de phase acousto optique permet de réaliser un dispositif LOFI compact et robuste donc potentiellement plus adapté à une utilisation sur le terrain.Le prototype doit être amélioré (amplification du signal) et complété par un système de balayage afin de disposer d'un appareil compact et transportable.La prochaine étape consistera à tester le prototype et la méthode sur le terrain, sur une distance de plusieurs dizaines de mètres. L'une des voies qui sera testée est l'utilisation de la vibration naturelle de la cible.

puce  Accès à la notice sur le portail documentaire de l'IFSTTAR

  Liste complète des notices publiques de l'IFSTTAR