Systèmes de protection superficielle minces des bétons d'ouvrages d'art : Réflexion préalable à une étude expérimentale

BENNETON

Type de document
RAPPORT D'ETUDE
Langue
français
Auteur
BENNETON
Résumé / Abstract
Dans cette étude, on a examiné les problèmes posés par la protection des ouvrages d'art en béton, principalement les parties d'ouvrages directement soumises à l'eau de projection et de ruissellement et au vieillissement climatique (donc à l'exclusion des étancheités de tabliers de ponts, de réservoirs, d'ouvrages souterrains) et analysé les contraintes de service que doit supporter un revêtement de protection pendant la durée de vie souhaitée. On a inventorié les systèmes de protection existant sur le marché et faisant l'objet de normes ou de règlements, dans le domaine du Génie Civil ou du Bâtiment, en partant des systèmes très minces hydrofuges de surface et peintures jusqu'aux systèmes plus épais dit d'enduits d'étancheité résines. On s'est heurté à la difficulté de définir où finissait la notion de préservation et commençait la notion de protection ; par réalisme et par souci d'efficacité, on s'intéresse provisoirement et uniquement à la catégorie des revêtements d'étancheité à base de liants polymériques d'épaisseur supérieure ou égale à UN millimètre. Dans cette catégorie, on a présélectionné trois grandes familles qui du fait de leurs caractéristiques fonctionnelles nous ont semblé les plus adaptées aux problèmes d'étancheité de Génie Civil : - revêtement d'étancheite "ciment/latex", - revêtements d'étancheité par "résines thermodurcissables", - et à un degré moindre, revêtement d'étanchéité "acrylique". Cette étude montre nettement la difficulté actuellement de pouvoir comparer de manière objective ces trois familles puisque leurs caractéristiques mentionnées dans les différents rapports d'essais ou fiches techniques disponibles ne sont jamais mesurées de manière identique. De même pour les résines thermodurcissables qui, pour certaines, sont utilisées par ailleurs en étancheité de tabliers de ponts, on ne connaît pas le comportement au vieillissement climatique. Une étude expérimentale approfondie est donc nécessaire avant toute tentative d'établissement de recommandations, voire de spécifications. Il y a lieu de considérer cette étude comme une phase de réflexion préalable, ainsi plusieurs appréciations sur les propriétés des systèmes de protection qui y sont mentionnées à priori, pourront être revues à la lumière de l'expérimentation qui va être engagée. (FAER 2.42.47.1 et 2).

puce  Accès à la notice sur le portail documentaire de l'IFSTTAR

  Liste complète des notices publiques de l'IFSTTAR