De la planification urbaine des déplacements à la mise en oeuvre d'un modèle technique de ville. Pratiques françaises et italiennes

GRENIER ; VENTURA

Type de document
ARTICLE A COMITE DE LECTURE NON REPERTORIE DANS BDI (ACLN)
Langue
francais
Auteur
GRENIER ; VENTURA
Résumé / Abstract
CETTE COMPARAISON FRANCO-ITALIENNE DES OUTILS DE PLANIFICATION DE LA MOBILITE PROPOSE UNE APPROCHE A LA FOIS POLITISTE ET TECHNIQUE D'OUTILS VISANT LA MISE EN OEUVRE AU NIVEAU LOCAL D'UNE POLITIQUE GOUVERNEMENTALE DE GESTION DES CIRCULATIONS EN VILLE. L'ANALYSE DES TEXTES JURIDIQUES DES DEUX PAYS REVELE D'ABORD UNE PRISE DE POSITION DES ETATS DANS LES GOUVERNEMENTS URBAINS, QUI PASSE PAR LA PROPOSITION DE CADRES DE REFERENCE ORGANISATIONNELS ET SUBSTANTIELS. ILS TRADUISENT UN CHANGEMENT DE PROBLEMATIQUE, PLUS ENVIRONNEMENTALE ET QUALITATIVE, ET PORTENT UNE DEMARCHE SYSTEMIQUE DE LA GESTION DES DEPLACEMENTS. L'INTERPRETATION TECHNIQUE DE CES PRESCRIPTIONS DANS LES DOCUMENTS LOCAUX SUSCITE PARTOUT UN MEME MODELE DE VILLE, OU LA PLACE DE L'AUTOMOBILE DOIT ETRE REDUITE AU PROFIT DES CIRCULATIONS DOUCES.EN CHERCHANT DAVANTAGE DE TRANSVERSALITE ET DE COHERENCE DES ACTIONS DE GESTION DES DIFFERENTES CIRCULATIONS (INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES, MOTORISEES OU NON) ET D'AMENAGEMENT URBAIN, CE MODELE TECHNIQUE APPELLE AUSSI DES SYSTEMES DE PILOTAGE EXPERTS AU NIVEAU LOCAL, ET REMET EN CAUSE LES ORGANISATIONS INSTITUTIONNELLES EXISTANTES. AUJOURD'HUI, L'OPERATIONNALITE DES PLANS FRANCAIS SEMBLE CONDITIONNEE PAR LA PLACE ET LA LEGITIMITE QUE PRENDRONT LES COMITES DE PILOTAGE ET OBSERVATOIRES URBAINS REQUIS ; ALORS QU'EN ITALIE LEUR COUVERTURE SPATIALE RISQUE D'ETRE VITE CRITIQUEE.
Source